•  
  •  
image-9567248-specacle Meyrin.w640.jpg

directive anticipées

Directives anticipées:

Pour qui ?


Chacun, jeune ou âgé, peut se retrouver dans le coma, être victime d'un grave accident, d'une atteinte cérébrale ou d'un état confusionnel qui l'empêche d'exprimer ses volontés. Les directives anticipées permettent d'envisager de telles situations et de prendre une décision à l'avance. Il s'agit d'une manifestation de volonté par laquelle la personne refuse ou consent de manière anticipée à un traitement, pour le cas où elle n'aurait plus le discernement lui permettant de prendre une telle décision quand la situation thérapeutique se présente. La décision est donc prise de manière anticipée, avant que survienne la maladie ou l'accident . Cela constitue aussi une décision difficile à prendre, car elle oblige d'envisager des sujets délicats, comme sa propre mort ou la maladie, sujets auxquels on n'a pas forcément envie de penser lorsqu'on est en bonne santé. L'adoption de directives anticipées ne doit jamais être imposée; elle doit intervenir de sa propre initiative.
Quel est le contenu ? 

Quel est le contenu ?

 C'est vous qui en déterminez le contenu. Vous pouvez par exemple demander à bénéficier de mesures palliatives adéquates en cas de douleurs, ou encore refuser toute mesure diagnostique ou thérapeutique à partir du moment où vous êtes mourant ou victime d'une atteinte cérébrale extrême. 

Quel est l'effet juridique ?

La loi genevoise prévoit que le médecin est tenu de respecter la volonté manifestée par le patient. 

Comment s'y prendre ?

Il suffit de remplir un des formulaires proposés ou de rédiger vous-même un document dans lequel vous indiquez le contenu de vos directives anticipées et/ou désignez un représentant thérapeutique. Le document doit être daté et signé de votre main. 

Représentant thérapeutique

L'adoption de directives anticipées est fréquemment couplée à la désignation d'un représentant en matière thérapeutique. Cela permet en effet de désigner un tiers chargé de s'assurer du respect des directives anticipées par les professionnels de la santé.

Cliquer sur le pavé bleu ci-dessous

pour en savoir davantage.

Le formulaire peut être imprimé.




Information de la police


INFORMATION IMPORTANTE DE LA POLICE GENEVOISE

Depuis quelques semaines, des escrocs constactent des personnes agées à Genève en se faisant passer pour des policiers. Ils s'adressent systématiquement en langue allemande et ciblent leurs potentielles victimes en appelant des personnes ayant des noms de famille et/ou des prénoms à consonance allemande. Les numéros qui s'affichent sur le téléphone des victimes font référence à la police 
(117 ou 022 117 117 ou 0800 117 117 
ou similaires.)
Si des personnes devaient être victimes de tels appels, il y a lieu d'en informer les services de police et plus particulièrement la Brigade des vols et incendies(022/427.72.60) et en cas d'urgence, faire appel au 117.