•  
  •  

Bouger pour bien vieillir

Bouger pour bien vieillirUne activité physique modérée est « extrêmement bénéfique » pour prévenir l’apparition de la fragilité chez les seniors, a conclu une vaste étude menée aux HUG par le Dr Andrea Trombetti (photo) du service des maladies osseuses, l’UNIGE(link is external) et l’Université Tufts(link is external) à Boston.

Définie par une perte de mobilité et d’autonomie, la fragilité est l’une des principales manifestations du vieillissement. Une personne dite « fragile » présente des risques plus élevés de chute, d’hospitalisation ou de décès.

Les chercheurs ont démontré qu’une activité physique adaptée peut être prescrite à tous les patients âgés, et qu’elle leur apporte un réel bénéfice dans la prévention de la perte de mobilité et de la dépendance. L’étude se base sur un suivi de 1635 personnes âgées de 70 à 89 ans. Elle a été publiée en janvier 2018 dans la revue Annals of Internal Medecine.